jeudi 21 juin 2012

Toute une histoire

J'étais nu dans la salle de bains, le pied gauche sur le rebord de la baignoire, attentif à bien ajuster mon bas noir de contention, quand soudain mon beau-frère, pénétrant à l'improviste dans mon intimité, me ceinture et m'impose une sodomie rapide mais ferme.

J'ai eu la révélation foudroyante, là, le pied sur le bord de la baignoire, que ma sexualité connaissait une mutation substantielle, décoiffante, décisive.

Dans l'heure, j'ai pris contact par  ymèle (est-ce le mot ?) avec les collaboratrices de Sophie Davant, l'animatrice de l'émission Toute une histoire.  Je pense que la mienne d'histoire devrait faire péter l'audimat de cette émission fort prisée des ménagères ayant posé leur panier (avec la permission de l'INSEE).

 Mon cas, il est vrai,  n'est pas courant : j'ai déjà 72 ans et Paul (c'est mon beau-frère) en a 81. Il m'a promis de me monter avec moi à Paris, pour l'occasion.

Je rêve depuis tout petit de passer à la télé et d'aller applaudir Jacqueline Maillan, de la Comédie Française, à la Comédie Française : je sens que le moment est  venu.

On ne vit qu'une fois.


La paix soit avec nous. Et avec nos esprits rectaux.

Un toucher rectal. Des touchers rectaux.


Note - On me permettra de recommander chaudement la lecture de Corydon, d'André Gide

( Rédigé par : Babal )

J'aime les animaux  mais là,  j'atteins mes limites





1 commentaire:

JC (en coureur de relais quatre fois cent mètres) a dit…

Le problème n'est pas de s'exprimer, le problème c'est transmettre....